Nos actes, sans être des purs et durs mais limiter notre consommation de viande ( et de tout ce qui n'est pas utile !) pour 1 ne pas aafamer les populations du Sud , 2 moins polluer la planète , 3 rester en bonne santé ... à lire un copier collé :

Végétarisme et faim dans le monde

La faim dans le monde pourrait être largement limitée si nous réduisions ou éliminions nos habitudes carnivores.

Apparemment si les Américains réduisaient leur consommation de viande de 10 %, cent million de personnes pourraient être nourries par les céréales qui étaient utilisées pour le bétail. Et si chacun d'entre nous réduisait sa consommation de viande ou même devenait végétarien?

Élever des animaux pour la viande est une perte de ressource. Presque 40 % de la provision de grain mondiale sert à alimenter le bétail au lieu de nourrir des gens.
"Chaque annee, 40 a 60 millions de personnes meurent de faim ou de problèmes sante dûs à la malnutrition" "Becoming VegetarianMelina, Davis et Harrison.

Il faut 300 g de céréales pour produire 100 g de poulet, 500 g de céréales pour 100 g de boeuf. Il en faut encore plus pour produire 100 g de porc.

500 g de céréales sont donc nécessaires à la production de 100 g de boeuf. Juste une petite comparaison, 100 g de boeuf fournissent 16 g de protéines alors que 500 g de céréales fournissent 50 g de protéines. Ne pensez-vous pas que nous avons perdu des protéines en chemin? Est ce qu'il ne serait pas intelligent que les personnes qui ont les moyens et la possibilité de s'acheter un steak partagent leurs protéines avec ceux qui en ont besoin tout simplement en préférant occasionnelement voir continuelement des plats végétariens?

De plus, une terre a un rendement plus intéressant en céréales qu'en viande : il faut 4 à 10 fois plus de terre pour nourrir des mangeurs de viande que des végétariens.

En résumé, sur une même terre, nous pouvons produire plus de céréales que de viande et les céréales sont données aux animaux. Il y a une double perte. Nous pourrions alimenter beaucoup plus de personnes si celles-ci consommaient directement les céréales.

La famine existe toujours. Chaque année, des millions de gens meurent dans le monde suite à la sous-alimentation tandis que d'autres ont le luxe de gaspiller leur nourriture, laissant la moitié de leur repas dans leur assiette, nourrissant leur chien de leurs restes... Nous avons beaucoup de chance, mais si votre enfant venait à mourir de faim ne souhaiteriez-vous pas que les gens consomment plus souvent des repas végétariens?

Dans "Diet for a small planet" France Moore Lappe nous demande de nous imaginer assis devant un bifteck de 200 g. "Imaginez alors la pièce remplie de 45 à 50 personnes avec des assiettes vides devant eux. Pour ' le coût d'alimentaire ' de votre bifteck, chacune de leur assiette pourrait être remplie d'une pleine tasse de céréales cuisinées."